Accueil


Dès qu’un peu de « mycélium pédagogique » fait se rencontrer le désir de praticiens, des groupes se forment.

 Dans les années 1980, René Laffitte, avec d’autres instituteurs, crée un groupe de travail à Béziers : le chamPIgnon. Ce groupe chamPIgnon réunit des enseignants souhaitant échanger autour de leurs pratiques en Pédagogie Institutionnelle.

 

En 1991, René Laffitte propose d’ouvrir un nouveau groupe de travail accueillant tous ceux qui souhaitent démarrer une classe coopérative. Le groupe chamPIdé (ChamPIgnon démarrage) se met en place.

 

Certains suivront parallèlement un cursus de formation sur plusieurs stages AVPI, ainsi qu'une formation d'AR (apprentis-responsables) et de responsables au sein d'AVPI.

 

En avril 2005, le chamPIgnon organise une journée de rencontre à propos de la Pédagogie Institutionnelle. Devant le succès de cette rencontre et la nécessité de se structurer pour son organisation, l’association du champ P.I. est créée.

 

Après le décès de René Laffitte, en 2009, le chamPIgnon continue son chemin pédagogique sur les traces de son fondateur. La publication de monographies et des Dossiers du Champ P.I. ainsi que quatre stages de techniques Freinet pédagogie institutionnelle organisés depuis 2011 en sont le témoignage.

 


Journées rencontres du Champ PI

Journées de rencontres du Champ P.I. 2019-2020 :

René Laffitte, un repère dans l’actualité de la Pédagogie Institutionnelle

 

INVITATION

 

René Laffitte fut un des fondateurs et un compagnon de route essentiel pour notre association du Champ P.I. 

 

Il revendiquait un héritage d’instituteur, en tant que praticien de la pédagogie institutionnelle, dans la continuité de Fernand Oury. Il a laissé à travers ses écrits de précieux silex taillés par un travail d’élaboration collective autour de monographies. Dans un souci permanent de transmission, il s’est également investi dans plusieurs groupes et chamPIgnons, comme dans l’organisation de stages de formation avec d’autres praticiens.

 

Dix ans après sa mort, son parcours et son œuvre sont toujours vivaces et s’inscrivent pleinement dans l’actualité et la complexité des classes coopératives et institutionnelles.

 

Aussi, nous organisons cette année un cycle de rencontres autour de René Laffitte. Ces trois journées auront lieu les samedis 16 novembre 2019 à Béziers, 11 janvier 2020 à Pézenas et 28 mars 2020 à Montpellier.

 

C’est avec grand plaisir que nous vous invitons à participer à ces journées. Espérant votre présence, nous vous adressons nos cordiales salutations.

 

Pour l’association du Champ P.I.

le secrétaire : Richard Lopez



Evènements Récents


Patrice Baccou

 

Un « Tour de France de la PI »

 

Un collectif de praticiens de la pédagogie institutionnelle a organisé, de février à avril 2019, un « Tour de France de la PI ».

 

Alors que les pédagogies « alternatives » rencontrent un regain d’intérêt dans l’opinion publique, la Pédagogie Institutionnelle, elle, reste trop souvent absente des débats autour de l’éducation.

On vient pourtant de fêter les 50 ans de la sortie du livre fondateur Vers une pédagogie institutionnelle de Fernand Oury et Aïda Vasquez. La P. I. est pratiquée quotidiennement par de nombreux enseignants et éducateurs à travers la France, certains s’en revendiquent clairement et s’organisent en groupes et réseaux d’échanges et de formation. Elle est aussi au centre des recherches de plusieurs équipes universitaires et fait régulièrement l’objet de rencontres ou colloques.

Le manque de relais auprès du grand public et des institutions fait question, au-delà des effets de mode. Le Tour de France de la P. I. avait pour vocation de mieux faire connaître la pédagogie institutionnelle en s’appuyant sur ceux qui la pratiquent. Chacune de ses étapes a été accueillie dans une région par un groupe de praticiens locaux. Ces événements s’adressaient avant tout à des personnes qui ne connaissaient pas la pédagogie institutionnelle ou souhaitaient la connaître mieux. Ils ont permis également à ceux qui la pratiquent de se retrouver.

Chaque rencontre a donné lieu à la projection d’un film sur Fernand Oury ( Fernand Oury, un homme est passé, de Fabienne d’Ortoli et de Michel Amram) et à la mise en place d’ateliers permettant au public d’expérimenter des outils de la pédagogie institutionnelle.

 

Un retour à chaud depuis l’étape de Béziers :

 

La dernière étape du Tour de France s'est bien passée

 

Il faisait très beau à Béziers le samedi 13 avril, c'est peut-être pour cela que nous n'avons pas battu le record de participation (plus de 60 participants à Toulouse, une centaine à Paris...), mais ce fut une journée très intéressante. Les conditions de visionnage du film étaient agréables, la discussion qui a suivi a fait écho aux réflexions de la quinzaine de participants, tous enseignants. L'atelier écriture-choix de texte a permis à chacun soit de découvrir l'institution, soit de questionner sa pratique. Enfin, la petite musique de la monographie de Francine Pujol à propos de la table des trésors est tombée à point pour clore cette rencontre.

 

Nous avions proposé auparavant un atelier sur le modèle de celui mis au point par Margueritte Bialas : Il s’agissait de faire vivre un atelier autour du texte libre aux participants, de susciter des questions et de réfléchir ensemble à quelques pistes possibles...

Comment faire écrire des textes libres ? Comment cette activité, moment de parole vive des enfants, participe de l’observation et de l’apprentissage de la langue ?

L’atelier a eu lieu en trois temps :

- Mise en situation d'écriture "libre" au sein d'un groupe en trois ateliers d’une dizaine de minutes chacun : écriture personnelle, découverte de documents issus de classes Freinet-PI, lecture de journaux scolaires avec consigne d’y repérer son texte préféré à lire ensuite au groupe.

- Choix de texte. Questions et commentaires comme dans la classe, pour faire comprendre l’importance de ce moment de socialisation des écrits.

- Lecture d’une monographie.

Ce fut une belle réussite, aux dires des participants.